À partir d’objets industriels et mécaniques récupérés, Éric Nadeau construit des « ouvriers artificiels » aux allures de robots. Par la sculpture-assemblage, le collage-montage et l’installation, il cherche à humaniser ces êtres et à interpréter un passé.